Couple qui rigole en s'enlaçant
Logo de L'Atelier Wedding
Vous êtes ici :>>>Mariage bohème à l’ambiance estivale en Vendée

Mariage bohème à l’ambiance estivale en Vendée

mariage boheme chic vendee

Léa & Valentin

Valentin et Léa ou plutôt Sunshine et Moonlight comme ils se surnomment ont grandi à Reims. Pourtant, c’est à New York qu’ils se sont rencontrés en 2013. Un vrai coup de foudre, comme dans les films.

Fauchés mais comblés, la ville nous appartenait et les découvertes incessantes rythmaient notre vie et nous liaient chaque jour un peu plus.

Au bout de trois mois de folie, il était déjà temps pour Valentin de quitter New York pour poursuivre le cours de ses études. “Cela ne faisait que trois mois, mais nous croyions déjà en notre couple et avons pris le pari de l’amour à distance.” Un pari qui les conduisit à se retrouver à mi-chemin entre New York et Vancouver pour des voyages incroyables dans les parcs du Nevada, de l’Arizona et une virée en campervan en Californie. Un an plus tard, Léa terminait son contrat à New York et ils s”installaient à Paris pour commencer leur vie à deux.

Ces deux amoureux ont décidé de célébrer leur amour en Vendée, dans la maison familiale de Valentin. La décoration est tout aussi belle que la bonne humeur des invités. Des petits clins d’oeil à leurs voyages dans l’Ouest Américain, à leur goût pour la musique ainsi qu’à leurs surnoms : Tout est pensé dans le détail. Ce mariage est une bouffée de bonheur. J’ai le plaisir de vous faire découvrir les belles images de ce joli jour signées par Dorothée Buteau.

L'idée de se marier

Christelle : A quel moment avez-vous su que le mariage était pour vous ?
Léa : Au risque de faire s’écrouler tout le romantisme attendu à cette histoire, c’est plutôt le mariage qui s’est présenté à nous. Nous y songions parfois mais n’étions pas pressés, et c’est la perspective d’un déménagement à l’étranger qui a tout bousculé. Depuis quelques temps, nous cherchions l’opportunité de retourner vivre à New York. Alors, lorsque Valentin a senti qu’il pouvait s’expatrier via son travail, nous n’avons pas hésité longtemps. C’est là que nous avons réalisé qu’afin que nous puissions partir ensemble, il fallait que nous soyons mariés. Un mois plus tard, nous nous présentions à la Mairie du Xème arrondissement de Paris, accompagnés uniquement de nos témoins. Je partais quelques semaines après réaliser l’un de mes rêves : un voyage de six mois en Amérique du Sud, après quoi je retrouverais Valentin à New York pour entamer ce nouveau chapitre de notre vie. Avant de partir, nous nous sommes promis qu’un jour nous réunirions tous nos proches et nos familles pour célébrer notre union.

La demande en mariage

C : Comment s’est déroulée la demande ?
L :
Toute cette succession d’évènements fait que la demande de Valentin a eu lieu alors que nous étions déjà mariés civilement et après même que nous ayons déjà arrêté une date pour le mariage ! En vérité je n’attendais pas de demande, j’étais parfaitement heureuse que le mariage nous soit venu de manière si spontanée et soit né d’une envie commune. Mais Valentin ne l’entendait pas de cette oreille. Après mon voyage, une fois fraichement installés dans notre appartement à Brooklyn, Valentin m’a invitée dans un restaurant au pied du Manhattan Bridge.

Après le dîner, il a subitement disparu et je me suis retrouvée seule à table. Un serveur est venu m’apporter un cocktail et un journal. Dans ce journal, un journaliste nommé Sunshine avait retracé toute notre histoire, réuni tous nos fous rires, toutes nos anecdotes. Le dernier article du journal m’invitait à me rendre au pied du pont de Brooklyn, qui est l’endroit où nous avions fait notre toute première balade lorsqu’on s’était rencontrés.

Là, attachée à un cadenas, se trouvait une bague en plastique bleue à paillettes. J’entre le code du cadenas qui était facile à trouver puisqu’il s’agissait de la date de notre anniversaire, je prends la bague et me retourne pour trouver Valentin à genou. Voilà comment j’ai accepté d’épouser l’homme qui était déjà mon mari.

La cérémonie

C : Pourquoi avoir choisi une cérémonie laïque ?
L : D’une part, aucun de nous deux n’est pratiquant, et nous ne nous serions pas sentis à notre place à l’église pour célébrer notre union. D’autre part, nous tenions absolument à créer un moment solennel tout en restant très personnel. C’est précisément ce que nous a permis la cérémonie laïque, brillamment officiée par nos témoins. Nous avions choisi un lieu en plein air, sous une belle charpente en bois au bord de l’Autise, en Vendée. Un cadre que nous avons pu aménager à notre goût grâce au talent de notre fleuriste. Nous avons pu orchestrer la cérémonie avec les interventions de nos proches, agrémenter de musiques qui nous ressemblaient et intégrer un échange de voeux des mariés, ce qui nous tenait à coeur.

C : Combien de temps avez-vous pris pour l’ensemble de l’organisation et quels points vous paraissent les plus primordiaux ?
L :
Globalement, nous avons été assez rapides dans l’organisation de notre mariage et nous avons quasiment tout organisé à distance depuis New York ! Nous avons arrêté la date 10 mois avant le mariage et avons décidé d’organiser la réception dans la maison de famille de Valentin. Ce choix était une évidence car ce lieu représente beaucoup pour nous. Mais organiser un mariage dans un lieu qui n’est pas pensé pour les réceptions nécessite un gros travail de gestion évènementielle, d’excellents prestataires, et beaucoup d’huile de coude. Il se trouve que je travaille dans la communication et l’événementiel, et que Valentin et moi nous sentions tout à fait armés et entourés pour organiser notre mariage. Ceci-dit, nous conseillons aux couples souhaitant se marier dans un lieu personnel d’envisager fortement de se faire accompagner par un wedding planner.

Conseils des mariés

C : Dans cette journée, quel moment a été le plus touchant pour vous ?
L :
Nous avons fait le choix de nous marier dans la maison de famille de Valentin. C’est une grande maison qui a vu passer des générations et que la famille, au gré des passages et des vacances, entretient comme elle le peut. C’est un lieu magique, dont les pierres sont chargées d’histoire, mais ce n’est pas un lieu conçu pour la réception de 160 invités ! L’organisation de notre mariage impliquait de nombreux aménagements et a réuni ma famille et celle de Valentin, ainsi que nos amis les semaines précédant le mariage, donnant lieu à des moments d’entraide et de communauté uniques. Rien n’aurait été possible sans eux. Alors, le jour du mariage, l’un des moments qui nous a le plus touché, c’est ce moment, juste avant de faire notre entrée pour le dîner, ce moment où nous allions pouvoir remercier tous nos proches de leur soutien et partager avec eux une des plus belles soirées de notre vie.

C : Si vous aviez quelques conseils précieux à donner à des futurs mariés, quels seraient-ils ?
L :
Parmi tous les conseils, le plus précieux pour nous est le suivant : mariez-vous un vendredi ! Pour nous, cela a fait toute la différence. Un mariage, ça passe très vite, surtout pour les mariés qui ont bien souvent l’impression d’avoir à peine eu le temps de profiter de leurs proches. Généralement, le lendemain du mariage est un dimanche, les invités se retrouvent pour un brunch et filent reprendre la route pour rentrer chez eux. Dans notre cas, le fait de nous marier un vendredi nous a permis d’étaler les festivités sur trois jours et de profiter au maximum de toutes les personnes qui nous entouraient. La veille du mariage, nous avons organisé un apéritif dans un lieu qui nous est cher, au coeur des marais de la Venise Verte. Et le lendemain du mariage, nous avons reçu nos invités pour un brunch qui s’est prolongé en soirée, car puisque nous étions un samedi, les invités n’étaient pas pressés de reprendre la route et avaient prévu une nuit supplémentaire sur place.

Quelques mots de la photographe

Christelle : Qu’as-tu ressenti derrière ton objectif pendant ce reportage ? Ce qui t’a le plus marqué ou touché ?
Dorothée :
La sincérité et la profondeur de leur sentiment. Et leur esprit libre, vivant, passionné, qui croque la vie comme elle vient. J’ai vécu cette journée sans filtre, j’ai vibré et ri avec eux, j’ai été émue aux larmes (derrière l’appareil).
Il y a tellement de moment qui m’ont marqué sur ce mariage ! Mais si je devais en partager un en particulier je dirais : lorsque Valentin s’est mis à reprendre au piano des morceaux de rock entourés de ses meilleurs potes qui chantaient pour l’accompagner. Il y avait une telle force, une telle énergie dans sa manière de jouer… qui rejaillissait dans la pièce juste au dessus entre lesquelles je faisais le va-et-vient, et où Léa se préparait avec ses témoins, sa maman et ses soeurs. Il y avait une vraie belle énergie dans cette journée et beaucoup d’émotions, de mots forts, et des rires qui résonnent encore quand je revois les images. Lorsque je les ai quittés le soir, le sourire restait fixé sur mes lèvres.
Ce jour là, je n’étais pas seulement une prestataire, j’ai eu le sentiment d’être un membre à part entière de leurs amis. Léa et Valentin font partis de ces belles âmes terriblement vraies et généreuses avec ceux qui les côtoient. Ils prennent soin des autres et je pense que les autres le leur rendent bien.

C : Quel prestataire t’a vraiment plu sur cette journée ?
D:
Anouk Autier, la fleuriste, et son amie venue l’aider ce jour là qui se sont pliées en quatre, toujours avec le sourire, pour que tout soit au top malgré une chaleur de dingue ! Qui ont installé un décor absolument canon à la cérémonie et qui ont improvisé au pied levé un décor pour les photos de groupes et l’accessoirisation florale du gâteau préparé avec amour par la mère et la soeur de Léa.

Je remercie de tout coeur les beaux mariés qui m’ont confié leurs images et surtout leurs mots. Big coup de coeur pour la demande en mariage ! Merci tout plein à Dorothée pour ses sublimes images et bravo à la belle équipe de pros de ce joli jour.

A mercredi prochain chers lecteurs.

Les crédits

Photographe : Dorothée Buteau | Fleuriste : Anouk Autier | DJ : Musique & Emotion | Tente : Be Lounge - Bordeaux | Traiteur : La Cuisine Gourmande |

Je suis Christelle, décoratrice de mariage et styliste pour les pros.

En 2015, je lance le 1er salon alternatif du mariage à Nantes «L’Atelier Wedding» pour mettre en valeur les talents créatifs & modernes du mariage en Pays-de-Loire.

En 2019, je crée ce site du même nom pour donner d’autant plus de conseils aux futurs mariés de la région nantaise, afin qu’ils abordent leur union de manière détendue & dans une atmosphère bienveillante.



Laissez un commentaire

Newsletter

Coucou !

Je suis Christelle, décoratrice de mariage et styliste pour les pros.

En 2015, je lance le 1er salon alternatif du mariage à Nantes «L’Atelier Wedding» pour mettre en valeur les talents créatifs & modernes du mariage en Pays-de-Loire.

En 2019, je crée ce site du même nom pour donner d’autant plus de conseils aux futurs mariés de la région nantaise, afin qu’ils abordent leur union de manière détendue & dans une atmosphère bienveillante.

Pictogramme Écrivez-moi
Écrivez-moi