Couple qui rigole en s'enlaçant
Logo de L'Atelier Wedding
Vous êtes ici :>>>Se marier après 50 ans

Se marier après 50 ans

mariage 50 60 ans quinquagénaire

Se dire oui à 50 ou 60 ans

Aujourd’hui, je vous présence un beau couple d’amoureux qui habitent à Nantes : Florence, qui a 54 ans et qui a deux enfants d’une seconde union (un fils de 24 ans et une fille de 22 ans) et Franckie, 59 ans, qui a trois « beaux-enfants » de 22, 24 et 32 ans ainsi que deux adorables « petites filles ». Aucun lien de sang mais des grands liens d’amour.

Ils se sont rencontrés il y a dix ans via un site de rencontre. Florence à l’époque habitait à Mantes (Mantes la jolie – région parisienne) et Franckie à Nantes. C’est sur une petite incompréhension d’une lettre (Florence a lu Mantes au lieu de Nantes dans la description de Franckie) que tout a commencé. Dix ans après et des étapes fortes vécues, ils décident de se marier. Ce couple inspirant nous livre leur histoire !

La rencontre

Christelle : Racontez nous votre rencontre.
Florence :

Sur un site internet ! Le hasard a bien fait les choses : je n’avais pas mes lunettes. Il habitait Nantes et moi j’habitais Mantes. Le destin tient à un N pris pour un M sans les lunettes !

Au début nous avons communiqué par e-mails. Pas facile à 43 ans, c’était une découverte pour nous deux… On discutait jusqu’à des 2h du matin, des vrais gamins. Jamais je n’aurai pensé m’inscrire un jour sur un site pour trouver l’amour. Nous avons commencé à discuter en novembre 2010 et notre première rencontre a été le 6 février 2011. Il est venu me rejoindre sur Paris. Je le revois arriver sur le quai de la gare avec sa pancarte au dessus de la tête avec écrit “Biooss” c’était notre petite mot pour nous dire au revoir à chaque fin de conversation. Mais je ne vous cache pas que ma seule angoisse était qu’il avait son sac de voyage dans la main… J’étais tendue jusqu’à ce que je découvre qu’il avait prévu de dormir chez son cousin. Ouf ! Finalement, nous avons appris à mieux nous connaître l’un et l’autre au fil de la soirée. Puis nous sommes restés 5 ans à faire les allers retours entre Paris et Nantes en fonction de la garde alternée de mes enfants, qui étaient ma priorité (pas toujours facile à comprendre pour mon chéri qui n’a pas d’enfant). Nous retrouvions une jeunesse , nos soirées en amoureux, nos balades, nos restos le shopping… j’ai adoré ces moments là. Je ne voulais pas déménager tant que mes enfants n’étaient pas autonomes bien que j’étais très amoureuse. C’est finalement en 2014 que j’ai franchi le pas. Ma fille m’a suivi et mon fils a déménagé chez mon ex mari. Tout s’est fait en douceur. Il fallait que chacun trouve ses marques, nouvelle ville, nouvelle école loin de ma fFamille , de mon fils… je n’ai pas voulu quitter mon travail sur Paris et je continue les allers retours le mercredi et jeudi. Franckie a été exceptionnel : il nous a laissé le temps de nous adapter et notre amour grandissait de jours en jours.

La relation

Christelle : Vous avez décidé de vous marier l’an dernier (COVID oblige, c’est reporté à 2021). Qu’est-ce qu’on se promet lorsque l’on se marie à 50 ou 60 ans ?
Florence :
Justement, on n’a plus rien à se promettre. On s’aime tout simplement, on profite de la vie à deux et on continue à prendre soin l’un de l’autre.
Mon fils est tombé gravement malade en 2013 puis moi en 2015. C’est à deux que nous nous sommes battus, toujours là l’un pour l’autre. Franckie était mon pilier , mon oxygène

Toutes ces épreuves traversées nous ont encore plus rapprochées et donner l’envie de ne faire qu’un, de se dire oui pour tout.

Christelle : C’est un remariage pour vous deux, est-ce qu’il y a des choses que le passé vous a enseigné ?
Les mariés :
Avec l’âge, on mûrit, on voit les choses plus simplement mais une chose est sûre on aime à 50 ans comme on aime à 20 ans. Au fils du temps, on se découvre encore et toujours. On apprend de nos erreurs, alors on essaye de faire différemment, d’être plus à l’écoute, de donner des conseils, de se laisser des moments de liberté pour vivre chacun de ses passions…

La demande en mariage et la fête

Christelle : Comment avez-vous imaginé cette fête de mariage ?
Florence :
Personnellement, je n’avais pas envie de (re re) faire un mariage classique, alors nous avons choisi un endroit convivial au soleil, à Marrakech, dans un riad, pour réunir nos amis et nos enfants. Nous aurons 23 invités, qui sont chers à nos cœurs, les personnes avec qui nous aimons faire la fête et partager de bons moments ! C’est vraiment le reflet de nous deux et par la suite, nous ferons un repas avec nos parents en France plus au calme et adapté à leur âge. Mon seul stress pour l’instant est de savoir si nous allons pouvoir nous marier en mai 2021 (c’est déjà un report de 2020…). Pour la célébration, tout le monde sera vêtu de blanc. C’est la seule chose prévue. Et comme mon futur époux passe la moitié de l’année en bermuda : il aura un short blanc ce jour là ! Vous voyez ? Aucune prise de tête ! Toute la différence est là quand on se marie à 50 ans. On n’a plus les mêmes priorités (en tout cas de notre côté) et on ne s’attarde pas sur le choix de la décoration de table, de la robe, du photographe : on veut juste partager du bons temps avec nos amis tous ensemble.

Christelle : Comment s’est faite la demande ?
Les mariés :
Comme à 20 ans, lors d’un diner romantique en tête à tête. Franckie en avait déjà parlé à plusieurs reprises mais nous nous étions pacsés en février 2015 et je ne voyais pas l’intérêt de nous marier (surtout après déjà deux mariages de mon côté et un du sien…)
Mais, nous avons traversé tellement d’épreuves, il fallait se dire Oui pour toujours ! Alors comme je le fais toujours rire, pour répondre à sa demande en mariage, j’ai revêtu mes deux anciennes robes de mariée (style meringue, ahah) et je lui ai fait un défilé en vidéo en lui disant que j’acceptai sa demande et qu’il pouvait choisir quelle robe je porterai le jour J (rire).

Conseils des mariés

Christelle Qu’est-ce que cela traduit pour vous le fait de se marier aujourd’hui ?
Les mariés :
C’est le symbole d’un amour plus fort et d’un acte réfléchi « Mariage plus vieux mariage heureux ».

Christelle : Est-ce qu’il y a des conseils précieux que vous aimeriez partager à de jeunes futurs mariés ?
Les mariés
Que la vie est belle et que le temps passe trop vite. Il faut cultiver son amour. Il n’y a pas de mode d’emploi et surtout pour nous. Le plus important est la communication. J’ai découvert les 5 langages de l’amour (les paroles valorisantes, les moments de qualité, les cadeaux, les services rendus et le toucher) : c’est bien de toujours les garder dans un petit coin de sa tête.

Christelle : Quelque chose à ajouter pour nos lecteurs ?
Les mariés :
Le mariage est un moment unique alors construisez le à votre image et le jour J lâchez prise. Lamour est un sentiment incroyablement beau quel que soit l’âge. On a le droit au bonheur à tout moment.

Je remercie de tout coeur ce beau couple de m’avoir confié leur histoire si touchante. J’espère que cela inspirera nos lecteurs plus jeunes. Et un grand merci aussi à Cathy Marion pour ses images.

Les crédits

Photographe : Cathy Marion |

Je suis Christelle, décoratrice de mariage et styliste pour les pros.

En 2015, je lance le 1er salon alternatif du mariage à Nantes «L’Atelier Wedding» pour mettre en valeur les talents créatifs & modernes du mariage en Pays-de-Loire.

En 2019, je crée ce site du même nom pour donner d’autant plus de conseils aux futurs mariés de la région nantaise, afin qu’ils abordent leur union de manière détendue & dans une atmosphère bienveillante.



Laissez un commentaire

Newsletter

Coucou !

Je suis Christelle, décoratrice de mariage et styliste pour les pros.

En 2015, je lance le 1er salon alternatif du mariage à Nantes «L’Atelier Wedding» pour mettre en valeur les talents créatifs & modernes du mariage en Pays-de-Loire.

En 2019, je crée ce site du même nom pour donner d’autant plus de conseils aux futurs mariés de la région nantaise, afin qu’ils abordent leur union de manière détendue & dans une atmosphère bienveillante.

Pictogramme Écrivez-moi
Écrivez-moi