|3 mars 2023

Se reconvertir dans l’événementiel

reconversion professionnelle evenementiel

Tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans le mariage

Vous n’êtes pas sans savoir que le secteur du mariage est en constant développement. Et oui, les couples sont toujours nombreux à se dire “oui” lors de ce grand jour.

Que ce soit le monde du mariage ou de l’événementiel en général, la crise sanitaire a fait quelques dégâts ces dernières années. Mais don’t worry, l’activité est repartie de plus belle et le nombre de mariages célébrés en France revient petit à petit à la normale, ce qui montre bien que le mariage plait toujours autant.

Il y aura toujours du monde pour faire vivre l’amour !

Pour être plus précis, 300 000 mariages sont attendus d’être célébrés en 2023 en France.

Mais alors, vous souhaitez une reconversion dans l’événementiel ? Vous souhaitez devenir wedding et event planner ? Ou pourquoi pas décorateur de mariage ? Le secteur de l’événementiel et celui du mariage sont prêts à vous accueillir !

Mais que cela implique-t-il de travailler dans l’événementiel ? Quelle formation faut-il suivre ? Forte de mon expérience de 9 ans, je vous livre mes conseils pour réussir dans le secteur.

Les + et les - de l’événementiel

Vous vous dites que l’événementiel a de nombreux avantages ? Vous avez raison ! Travailler dans l’événementiel, c’est déjà être polyvalent :
– Gestion du budget,
– Communication,
– Négociation commerciale,
– Logistique,
– Et bien d‘autres !

Évoluer dans ce secteur permet d’être un véritable couteau suisse. Et vous pouvez aussi développer votre imagination. Notamment dans le monde du mariage, la créativité est absolument essentielle. À vous de trouver des idées innovantes pour sortir du lot mais également faire marcher vos méninges en cas d’imprévus lors de vos événements !

L’événementiel, c’est également rencontrer des gens. Des collègues, des clients, des prestataires, des visiteurs : des échanges qui seront riches en émotions et expériences ! C’est un aspect très important de l’événementiel. Si vous êtes plutôt timide et que vous n’osez pas trop aller vers les gens, ne désespérez pas. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas toujours à l’aise, que l’événementiel n’est pas fait pour vous. La prise de confiance en soi, ça s’apprend. Au fil de vos expériences, vous sortirez plus facilement de votre zone de confort et après ça vous adorerez papoter avec de nouvelles personnes !

Si vous aimez toucher à tout, être mobile et faire parler votre créativité, ce job est fait pour vous !

Néanmoins, il y a toujours deux faces d’une même pièce ! Même si l’événementiel est rempli d’avantages, il y a tout même des aspects à ne pas manquer. Il faut par exemple se dire que vous travaillez quand les autres s’amusent. Et oui, c’est ça aussi l’événementiel ! Si vous ne souhaitez pas exercer un métier en soirée et les week-ends, il ne faut pas vous lancer dans l’événementiel !

Aussi, souvent dans l’événementiel et plus particulièrement dans le mariage, le statut d’indépendant est très courant. Cela signifie que même si vous avez la chance d’être polyvalent, cela signifie que vous êtes obligé de faire une grande partie des tâches seul, même la compta ! Le secteur du mariage est aussi un travail très saisonnier. Les mois d’hiver notamment ne sont pas les plus lucratifs, il faut faire une “belle saison” pour qu’elle soit rémunératrice sur douze mois.

Quelles sont les qualités à avoir dans l’événementiel ?

Vous l’avez compris, je vous conseille d’être créatif et polyvalent ! Si vous n’êtes pas force de proposition, il sera difficile pour vous de soumettre et de mettre en place des idées originales et qui tiennent la route.

Il est aussi recommandé d’avoir une appétence pour la rédaction. Vos réseaux sociaux, votre communication web, la rédaction d’articles si vous avez un blog : vous allez être amené à rédiger souvent pour communiquer.

Soyez organisé ! Que vous ayez envie d’être chef de projet événementiel dans une entreprise, wedding et event planner indépendant ou tout autre profession dans l’événementiel : si vous n’avez pas d’organisation, cela risque d’être compliqué.
On ne vous dit pas d’être 100% prêt pour vous lancer (sinon vous ne vous lancerez jamais). Petit à petit, vous affinerez vos process, vos outils de travail, pour gagner en temps et rentabilité. Mais partez avec de belles bases tout de même. Je peux d’ailleurs vous aider là dessus pour vous faire gagner quelques mois d’ajustement !

Pensez diplomatie ! On ne peut pas tous être d’accord dans la vie. Alors quand un client/prestataire vous propose une idée qui ne vous plaît pas, il ne faut pas vous braquer. Sachez aussi vous adapter. Vous ne pourrez pas toujours avoir des clients qui vous correspondent à 100%.

Le quotidien d’un indépendant

On en parle souvent, être indépendant, c’est génial ! Cela permet de prendre ses propres décisions et de ne pas obéir à un patron. Vous pouvez aussi avoir la liberté de choisir vos horaires et méthodes de travail.
Et surtout surtout, vous récoltez pour VOUS les fruits de votre travail.

Néanmoins, il ne faut pas passer à côté de certains aspects. Être indépendant, ce n’est pas tout beau tout rose tous les jours. Certes, vous avez la chance de faire vos propres choix, mais cela veut aussi dire que vous êtes seul à gérer les stress de vos décisions. Ne pas avoir un second avis est parfois pénible.

Lorsque vous travaillez seul, il est absolument essentiel d’être à l’écoute de vos besoins pour ne pas sombrer dans la solitude de l’indépendance et trouver votre rythme de croisière. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce qu’on est indépendant qu’on reste chez soi les doigts de pieds en éventail. Au contraire ! On a parfois tendance à travailler plus que nécessaire et à ne pas réussir à faire une pause dans le travail.

Sachez faire la part des choses entre vie pro et perso !

Et surtout, n’ayez pas peur de vous faire aider. Ce n’est pas parce que vous êtes polyvalent en tant qu’indépendant, que vous savez tout faire. Vous pouvez aussi manquer de temps : vous n’avez qu’un cerveau et deux mimines ! N’hésitez pas à faire appel à un comptable, un développeur web ou encore un graphiste. Gardez les tâches pour lesquelles vous êtes expert. L’objectif est d’optimiser votre travail et de booster votre entreprise : ce n’est pas une mauvaise chose de déléguer. Faites les calculs pour que tout cela soit rentable.

Quel statut choisir ?

Pour cette partie plus comptable et juridique, je ne suis pas experte. Cet article écrit par le collectif “Bande à part” va vous orienter.

Aussi, vous pouvez vous rapprocher d’un expert comptable qui vous guidera. Le cabinet avec qui je travaille a l’habitude de travailler avec uniquement des “solo entrepreneurs”. N’hésitez pas à m’envoyer un message si vous voulez ses coordonnées.

De mon côté, j’ai été plusieurs années en micro-entreprise, pour la facilité administrative de création. Je suis maintenant en EURL et je réalise que j’aurai dû basculer dans ce statut depuis un moment.

Que faut-il faire pour se lancer ?

Pas besoin d’être prêt à 100% quand on se lance

La vie d’une entreprise est longue et pleine de découvertes ! Que ce soit dans la vie pro ou perso, il y toujours des choses à apprendre. Vous n’êtes pas obligé d’être prêt à 100% avant de vous lancer. De toutes façons, on ne l’est jamais vraiment !

En revanche, vous pouvez vous perfectionner pour que votre petite entreprise ne connaisse pas la crise. Il existe notamment un grand nombre de workshops en ligne ou en physique, dans le domaine de la communication, de l’événementiel ou plus précisément dans le mariage.

– À mes débuts, je m’étais financée un workshop en ligne de Sinclair & Moore sur le site If I made.

– J’ai aussi au fur et à mesure des années compléter mes compétences en communication et en gestion d’entreprise grâce aux formations en ligne : KACHING est un package de plusieurs formations vraiment très riche.

– Je propose moi-même des ateliers afin de vous aider à optimiser votre travail.

Envie de donner un coup de pouce à votre entreprise ? Venez en wedding boost. C’est un atelier de 2h où l’on discute ensemble des pistes de travail et d’amélioration de votre activité. Je partage avec vous mon expérience de 20 ans dans le domaine de la communication et 9 ans dans le mariage. Nous pourrons discuter de votre marque, de vos réseaux sociaux, des différents process à mettre en place pour mieux gérer votre temps… Et bien d’autres ! L’objectif est de répondre à toutes vos interrogations pour faire de votre entreprise un business qui déchire.

Intéressé par l’échange entre pros ? C’est possible lors des wedding morning. Mais, c’est quoi un wedding morning ? C’est un petit déj’ convivial et bienveillant entre professionnels, où l’on discute des problématiques des indépendants. Que ce soit sur les réseaux sociaux, l’organisation de shootings d’inspiration ou encore fixer une limite entre vie pro et perso, tous les sujets peuvent être abordés. Chaque wedding morning est consacré à un sujet afin d’aller en profondeur et de répondre à toutes vos interrogations. Ces petits déjeuners sont aussi l’occasion de papoter entre professionnels du mariage. L’agenda est ici.

Les formations dans le mariage & l'événementiel

Au préalable, vous pouvez faire des études de communications et/ou d’événementiel, comme des BTS, DUT, licences ou toutes autres enseignements. Cela vous permet d’apprendre les bases de la communication et de la gestion de projets. Cela vous donne également la possibilité de réaliser des stages ou alternances qui vous apportent de l’expérience supplémentaire.
De mon côté, j’ai suivi le BTS Communication du lycée Carcouët à Nantes puis la licence professionnelle Communication & Management des Événements à Angoulème.

Vous en êtes reconversion ou vous venez de terminer vos études ? Vous pouvez aussi accéder à des formations !

Voici quelques formation disponibles pour devenir wedding & event planner :
le programme EFMM de l’Assocem, réseau de wedding planner, designer et officiants,
– la formation à distance ou en présentiel de la Wedding academy,
– la formation de l’International wedding institute pour devenir chargé de projet événementiel spécialisé dans le mariage.

Vous êtes plutôt branché par le wedding design ? De mon côté, j’avais suivi un atelier de 4 jours avec Le Blog de Madame C & Atelier Blanc (cette formation n’existe plus cependant, mais d’autres workshops sont souvent organisés par des décorateurs).

Voilà quelques idées pour vous former :
– la formation de la Wedding academy ou celle de l’International institute.
– la formation de décorateur d’intérieur du CEF (Centre européen de formation)

Mais je tiens à le souligner : vous n’êtes pas obligé d’avoir suivi un parcours 100% communication et mariage. Toutes les expériences professionnelles et personnelles que vous avez vécues sont bonnes à prendre. Et vous pourrez continuer d’apprendre encore et toujours sur le terrain.

Peut-on en vivre ?

Malheureusement, travailler dans l’événementiel, et surtout dans le mariage, reste un job concentré sur les week-ends d’avril à octobre principalement. Tant que les mariés n’auront pas décidé de se dire “oui” à une autre période que pendant les beaux jours (quoi que les mariages d’hiver cocooning ont le vent en poupe !), il sera plus difficile en tant qu’indépendant de se faire un salaire les mois d’hiver.

Il faut tout de même savoir, qu’avec un rythme soutenu, que les wedding-planner qui remplissent leur saison arrivent à se verser un salaire décent. Donc rien d’impossible !

Mais alors, c’est quoi la solution plus agréable ? Hey hey, la bonne idée dans tout ça, c’est peut-être la franchise de L’Atelier Wedding.

Organiser un salon du mariage alternatif dans votre ville et à gérer un blog et carnet d’adresses 100% local, tout en ayant tous les outils que je vous mets à disposition, cela est rémunérateur, moins saisonnier. Et les clients que vous côtoyez ne sont plus des mariés mais des professionnels (fidélité bien plus simple !).

Être franchisé L’Atelier Wedding, c’est aussi participer à un projet créatif et local. Je vous le disais, pour travailler dans l’événementiel, il faut être créatif, polyvalent et aimer rencontrer des pros passionnés et passionnants dans le monde du mariage. A L’Atelier Wedding, je prône avant tout la bienveillance. Indispensable également d’avoir une conscience éco-responsable : vous participerez à un projet local et respectueux de l’environnement.

Appartenir au réseau L’Atelier Wedding, c’est avoir la liberté d’un indépendant tout en faisant partie d’une team bienveillante ! Vous aurez l’opportunité d’organiser votre propre salon, de rechercher et contacter des pépites près de chez vous et de publier sur le blog des mariages et shootings réalistes et inspirants. C’est vous le boss tout en faisant partie d’un groupe qui s’entraide et d’être suivi tout au long de la vie de votre franchise.

Avec :
– une formation individuelle ;
– un suivi personnalisé ;
– des process complets !

Vous souhaitez en connaître plus sur la franchise ? Venez discuter !

J’espère vraiment que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me poser des questions complémentaires en commentaire ou en m’envoyant un e-mail.

A bientôt,
Christelle

Organiser votre mariage avec sens


Tous nos conseils

S'abonner à la newsletter


reportage mariage photographe reporter
Vous êtes photographe ?

Soumettez un reportage

Si vous vous retrouvez dans l’esprit de L’Atelier Wedding, n’hésitez pas à nous contacter pour partager vos images !

Qui vous écrit ?

Hello, moi c'est

Christelle !

Rédactrice du blog & organisatrice du salon L’Atelier Wedding – France.
Envie de papoter ? Envoyez-moi un petit mot doux :


Instagram
Suivez-nous sur

Erreur: Error validating access token: Session has expired on Monday, 10-Jun-24 02:52:55 PDT. The current time is Monday, 15-Jul-24 14:43:53 PDT.